Musée national de Sandervalia

Le Musée National de Sandervalia est le musée national de la Guinée, situé dans la commune de Kaloum à Conakry la capitale du pays.

Il comprend deux salles d’exposition : la salle d’exposition permanente et la salle d’exposition temporaire. L’exposition permanente présente trois parties : le cultuel ; les arts et les activités économiques.

Les premières acquisitions du MNG remontent à 1947 sous la période coloniale, quand le directeur du centre local de Conakry de l’Institut Français d’Afrique Noire (IFAN) d’alors, Georges Balandier a mené la première campagne de collecte d’objets ethnographiques.

Cette collection sera enrichie par des nouvelles acquisitions après l’indépendance de la Guinée en 1958. En 1962 une campagne de démystification est conduite dans le pays. Elle permet d’acquérir de nouveaux objets, mais qui manquent d’une documentation fiable, car collectés sans le respect des procédures en matière d’acquisitions des collections définies par le conseil international des musées (ICOM).

En 1965, 1968 et 1973 une équipe guinéo-polonaise a mené des campagnes de fouilles archéologiques à Niani, ancienne capitale de l’Empire du Mali au 13e siècle. Ces trois campagnes de fouilles ont permis pour la première fois de diversifier les collections qui étaient composées jusque-là uniquement des objets ethnographiques. Les artéfacts collectés ont été inventoriés et conditionnés dans la réserve en 2013 par l’équipe du MNG.

L’enrichissement des collections a continué avec la campagne de collecte réalisée en 1971 par l’Université de Conakry dans le Bagataye (Basse-Guinée). Mais avant, en 1970 des objets d’art ont été saisis sur les agents de la « cinquième colonne » et ajoutés aux collections du Musée.

Afin de rendre les collections plus représentatives de toutes les communautés du pays, une campagne de collecte d’objets a été lancée en Haute-Guinée par le Musée National en 2004. Plus de 200 objets ethnographiques ont été acquis à cette occasion. Ils ont été inventoriés en 2011.

Un projet de collecte d’objets islamiques a été entrepris en 2011 grâce à un financement de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO). Celui-ci a marqué une autre étape dans la diversification des collections.

Un lot de sept mille artéfacts issus des fouilles archéologiques réalisées à Rio Pongo par une doctorante de l’Université de Caroline du Nord en partenariat avec la direction du patrimoine historique et le MNG en 2013, 2016 et 2017, est rentré dans les collections. A cela s’ajoutent des artéfacts découverts à Sangarédi en 2014.

Le MNG dispose également de collections photographiques : 1111 photos sur des thématiques différentes sur la période coloniale : paysage, culte, portrait, habitat, etc.

Aujourd’hui le nombre des objets inventoriés au MNG est de 2016 objets ethnographiques, 1100 photos et 9027 objets archéologiques, soit un total de 12 154 objets.

Evaluer et écrire un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conakry Conakry GN
Voir l'itinéraire